Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 23:30

Les nations du monde se réunissent à Copenhague du 7 au 18 décembre 2009 pour une conférence sur le climat qui est annoncée comme celle de la dernière chance.

L’avenir de l’humanité dépend des 12 jours de la 15e Conférence des Nations unies sur le changement climatique. La conférence de Copenhague rassemblera des représentants des 192 pays ayant signé la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique. Mais avant, voici l’état des lieux des engagements en termes de réductions d’émissions de gaz à effet de serre des principaux pollueurs de la planète.

 

Pays industrialises :

- ETATS-UNIS: Deuxième pollueur mondial, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils pourraient proposer, par rapport aux niveaux de 2005, une baisse de 17% de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2020 et de 42% en 2030 (soit, par rapport à 1990, environ 4% en 2020 et 22% en 2030).

- UNION EUROPEENNE: L’UE s’est engagée unilatéralement, dès décembre 2008, à réduire ses émissions de 20% d’ici 2020 par rapport à 1990. Elle a indiqué qu’elle pourrait porter ce chiffre à 30% en cas d’accord international ambitieux.

- JAPON: Le Japon a proposé de réduire ses émissions de 25% en 2020 par rapport à 1990 en cas «d’accord très ambitieux avec la participation de tous les principaux pays ».

- CANADA: Ottawa souhaite réduire de 20% les émissions de GES d’ici 2020 par rapport au niveau de 2006, soit une baisse de 3% par rapport à 1990. Le Parlement canadien vient de voter une motion pressant le gouvernement de Stephen Harper de s’engager nettement plus avant (-25% par rapport à 1990).

- RUSSIE: Pas d’engagements formels. Selon la Commission européenne, la Russie serait prête à s’engager sur une réduction de 20 à 25% d’ici 2020 par rapport à 1990.

- AUSTRALIE: Le texte du gouvernement, actuellement devant le Parlement, prévoit une réduction comprise entre 5% et 25%, par rapport à 2000, en fonction des décisions qui seront prises à Copenhague.

- NOUVELLE-ZELANDE: Réduction de 10 à 20% d’ici 2020 par rapport à 1990.

Pays en développement :

- BRESIL: Le gouvernement brésilien prendra « l’engagement volontaire » de réduire de 36 à 39% ses émissions par rapport aux prévisions de 2020, grâce essentiellement à ses efforts pour lutter contre la déforestation de la forêt amazonienne, plus grande forêt tropicale de la planète.

- CHINE: La Chine s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre par point de PIB (intensité carbonique), mais n’a pas encore annoncé de chiffre à ce jour.

- INDE: L’Inde affirme avoir pris des mesures « qui entraînent des réductions significatives d’émissions de gaz à effet de serre » et indique qu’elle pourrait les quantifier dans un « chiffre indicatif, qu’elle n’a pas encore annoncé.

- INDONESIE: Un programme national pourrait permettre de réduire les émissions de 26% en 2020 par rapport au scénario « business as usual », essentiellement grâce à la lutte contre la déforestation, selon le président Susilo Bambang Yudhoyono.

- COREE DU SUD: Séoul s’est engagé à réduire de 4% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 par rapport à leurs niveaux de 2005, soit une inflexion de 30% de ses émissions polluantes par rapport aux prévisions d’augmentation « business as usual ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Komenan Narcisse - dans ENVIRONNEMENT
commenter cet article

commentaires