Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 21:00

preservatifsPour la première fois, la propagation du sida dans le monde est freinée, dit l’Onusida. Selon le dernier rapport annuel publié par l’agence Onusida, la lutte contre la maladie commence à porter ses fruits. «Pour la première fois, nous pouvons dire que nous brisons la trajectoire de l’épidémie de sida. Nous l’avons stoppée et commençons à la faire reculer», affirme Michel Sidibé, le directeur exécutif de l’Onusida

Environ 33,3 millions de personnes étaient porteuses du virus du sida en 2009 contre 33,4 millions l’année précédente. La maladie a encore tué près deux millions de personnes l’année dernière. L’Afrique reste, et de très loin, le continent le plus touché. Trois quarts des décès y sont enregistrés. Près de 70% des porteurs du virus vivent en Afrique.

Fait nouveau, le nombre de nouvelles infections enregistre une légère baisse.

Selon le rapport, elles atteignaient 2,6 millions en 2009 contre 2,7 millions en 2008. Des chiffres à prendre avec précaution, compte tenu des marges d’erreur inéluctables dans ce genre de collectes de données. Mais sur les dix dernières années, la tendance à la baisse est incontestable, selon Onusida. Le nombre de nouvelles contaminations a reculé de près de 20% depuis 1999. « Cinquante-six pays ont stabilisé ou réduit de façon significative les infections grâce aux efforts de prévention et de traitement», détaille Michel Sidibé.

Il reste toutefois encore beaucoup à faire. L’objectif d’un accès universel aux soins d’ici 2015 semble hors de portée. Près de dix millions de malades dans les pays pauvres ne bénéficient pas de traitements. Quant aux cinq millions de personnes qui, elles, reçoivent des médicaments appropriés, leur sort est suspendu aux financements de la communauté internationale. «J’ai peur car, si on arrête les financements, les cinq millions de personnes qui sont sous traitement vont commencer à mourir. En 2009, la croissance des investissements dans la riposte au sida a ralenti pour la première fois», s’alarme Michel Sidibé. Selon lui, il manquerait dix milliards de dollars sur les 26 milliards nécessaires pour l’année 2010. La victoire est encore loin d’être acquise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Komenan Narcisse - dans INVITES
commenter cet article

commentaires

fanorise 06/12/2010 22:58



c'est une des maladies qui affecte les continents et qui j'espère va bientôt s'arrêter grâce aux progrès considérables qui sont survenus . Mais j'aimerai que tous puissent avoir accès aux
médicaments facilement .