Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 22:56

281523 10150272284464494 769589493 7463554 3179671 n

Juillet 1891: La colonie du Soudan français est érigée en grande partie sur le territoire de l'actuel Mali.

 

Décembre 1893: Les troupes françaises occupent Tombouctou, mais se heurtent à une forte résistance dans la ville et ses environs. 1911: Les troupes françaises écrasent la révolte des Kel Ataram à Ménaka.

 

 

 

1913-14: Une grave sécheresse frappe le nord du pays, aggrave la pauvreté
dans les régions peuplées par les Touaregs et provoque un mécontentement
croissant.

 

1914-17: Firhoun - chef suprême élu ou aménokal des Kel Ataram à Ménaka -
et Kawsanag Kedda, responsable du siège d'Agadez sur le territoire actuel du
nord du Niger, mènent des révoltes contre les Français. Ces deux révoltes
sont réprimées par les Français qui ont obtenu le soutien des confédérations
touarègues rivales et des Arabes. Les rebelles font l'objet de lourdes
représailles.

 

Septembre 1960: Le Sénégal se retire de la fédération du Mali. L'ancienne république du Soudan devient la république du Mali et l'indépendance est proclamée à Bamako, la capitale. Modibo Keïta, enseignant et syndicaliste, est nommé président de la République. La constitution est adoptée.

1962-64: Dans le Nord, la première rébellion touareg, ou rébellion des Fellaghas, est lancée depuis la région de Kidal et est violemment réprimée. Les troupes gouvernementales ciblent les communautés touaregs, éliminent le bétail et empoisonnent les puits. La guerre provoque un exode massif des Touaregs vers l'Algérie et d'autres pays voisins. Le renforcement des restrictions militaires par le gouvernement se poursuit dans le Nord.Décembre 1968: Un coup d'État militaire renverse Modibo Keïta, qui est emprisonné. Moussa Traoré, officier qui dirige le Comité Militaire de Libération Nationale (CMLN), prend la présidence du pays.

 

1972-73: Le Mali est frappé par une forte sécheresse qui a un impact dévastateur sur le Nord et entraîne une nouvelle vague de migrations vers les centres urbains et les pays voisins du Mali. Des rapports font par la suite état d'importants détournements de nourriture par les autorités.

 

1976: M. Traoré crée un parti politique, l'Union démocratique du peuple malien (UDPM). Le Mali adopte un système à parti unique.

 

1984-85: La pire sécheresse qu'ait connue le pays en dix ans a de très importantes conséquences pour les communautés pastorales et l'économie rurale du Nord.

 

Juin 1985: Moussa Traoré est réélu sans opposition avec 89 pour cent des suffrages. Le Mali et le Niger sont le théâtre de rébellions.

 

1988: Création du Mouvement populaire de l'Azawad (MPA) en Lybie qui est dirigé par Iyad Ag Ghali.

 

Mai 1990: Les Touaregs du nord du Niger attaquent Tchintabaradene. De lourdes représailles militaires s'ensuivent qui provoqueront la mort de centaines de Touaregs.

 

Juin 1990: La rébellion touareg débute par l'attaque de la prison et de la garnison de Ménaka. Les violences généralisées provoquent un nouvel exode des populations civiles.

Juillet-août 1990: Des opérations militaires sont lancées dans le Nord, tout particulièrement autour de Gao. Le commandant d'un escadron de parachutistes aurait dit: « L'extermination des Touaregs est la solution.  Je suis venu ici pour m'en occuper, et je ne gâcherai pas mes munitions ».

6 janvier 1991: L'accord de paix négocié par l'Algérie à Tamanrasset dans le sud du pays prévoit la décentralisation du Nord et la réintégration des troupes touarègues, mais les violences se poursuivent dans certaines régions du Nord

 

Janvier-mars 1991: Les autorités répriment avec violence les manifestations d'étudiants et de syndicats à Bamako et font de nombreuses victimes.

 

26 mars 1991: M. Traoré est renversé et un gouvernement de transition est établi: le Comité Transitoire pour le Salut du Peuple (CTSP), dirigé par l'officier Amadou Toumani Touré.

 

Juillet-août 1991: La conférence nationale organisée à Bamako rassemble un grand nombre de délégués alors que le Mali tente d'établir une démocratie fonctionnelle.

 

12 janvier 1992: La nouvelle Constitution est adoptée par référendum à une écrasante majorité.

 

11 avril 1992: Le Pacte National est signé par le gouvernement et un groupe de coordination des rebelles Touaregs est créé. Le Pacte prévoit la régénération économique du Nord, des initiatives de réconciliation nationale, la décentralisation et l'intégration des Touaregs au sein de structures militaires et civiles.

 

Avril 1992: Alpha Oumar Konaré, ancien ministre, consultant des Nations Unies, propriétaire d'un journal et d'une radio, remporte les premières élections multipartites. Son parti, l'Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA), remporte les élections parlementaires.

 

Décembre 1993: Le Lieutenant-Colonel Oumar Diallo mène une tentative de coup d'État.

 

Janvier 1994: La dévaluation de 50 pour cent du franc CFA entraîne une hausse importante du coût de la vie et provoque des manifestations.

 

Mai 1994: Malgré une série d'initiatives de paix au niveau local et national, les tensions s'aggravent dans le Nord, en particulier entre les communautés sédentaires Songhai, les Touaregs et les Arabes. Elles ont pour résultat la formation du Mouvement patriotique Ganda Koi (MPGK) malien des miliciens Songhaï. (Ganda Koi - « maîtres de la terre » en songhaï).

 

Janvier 1995: Les accords de Bourem sont signés par le MPGK et le Front populaire pour la libération de l'Azawad (FPLA), principalement composé de Touaregs. Ils marquent une percée significative en désamorçant les tensions ethniques.

 

27 mars 1996: La cérémonie de la Flamme de la paix est organisée à Tombouctou, alors que des centaines d'armes à feu sont détruites et que les mouvements touaregs armés et le MPGK sont officiellement dissous.

 

Mai 1997: M. Konaré est réélu.

 

Juin 2002: Amadou Toumani Touré est élu président après avoir exclu un retour en politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Komenan Narcisse - dans INVITES
commenter cet article

commentaires