Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

                                                    BOUAKE

 


Mes pieds foulent les sentiers de mon enfance

L’air doux, frais réveille mes sens

Inonde mon être de force et de vitalité

Le couché du soleil, l’obscurité la triste vérité

Mais dès que doucement se lève le soleil

Les cui-cui des oiseaux me réveillent

Malgré la longue crise qui perdure

Je redécouvre avec joie la verdure

Dans les poumons, je ressens l’air pur

Dans les quartiers, au marché, c’est dure

Parcourir avec rage toutes les avenues

Voir défiler le merveilleux souvenir

D’une jeunesse de romance disparue

De la chanson des arbres qui fait frémir

Le refrain de l’air m’accompagne et me berce

La musique du soleil m’ôte toute paresse

Je voudrais y passer beaucoup plus de temps

Mais à penser au travail qui m’attend

Les nombreux coups de fil reçus chaque jour

Orientent mes pensées vers la fin du séjour

Je reste à méditer sur la date du départ

D’un voyage qui aura lieu, tôt ou tard

                                                     KOMENAN NARCISSE

Toute reproduction, même partielle, est interdite sans le consentement de l'auteur.

Partager cette page

Repost 0
Published by