Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 12:50

StadeAthene-copie-1.jpg

La renaissance des Jeux

Après quinze siècles d'interruption, les jeux Olympiques renaissent à Athènes, grâce aux inlassables efforts du baron français Pierre de Coubertin.

Ce premier rendez-vous olympique a failli ne pas avoir lieu. Privé de tout soutien financier gouvernemental, le comité d'organisation a dû compter sur un don du mécène grec d'Alexandrie, Georges Averoff, pour débloquer la situation et rebâtir un stade en marbre blanc de 60 000 places sur le site du Panathénaïque de l'Antiquité.

L'olympisme ne peut pas encore prétendre à l'universalité. Parmi les quelque 300 athlètes présents à Athènes, environ les deux tiers sont grecs. Seules treize autres nations, venues de trois continents, participent aux neuf sports inscrits au programme: athlétisme, cyclisme, escrime, gymnastique, lutte, natation, haltérophilie, tennis et tir.

Le marathon de Spiridon Louys

Les compétitions se déroulent souvent dans des conditions précaires. L'aviron et la voile sont annulés, la mer étant trop forte. Les épreuves de natation en revanche ont bien lieu, dans une baie proche du Pirée où l'eau ne dépasse pas 13 degrés.

Le premier titre olympique de l'ère moderne est gagné au triple saut par l'Américain James Connolly le 6 avril, mais l'incontestable vedette des Jeux est le berger grec Spiridon Louys, vainqueur du marathon. La course, longue d'environ 40 kilomètres, se déroule entre le village de Marathon et Athènes, sur le parcours emprunté, selon la légende, par le soldat Philippidès, venu annoncer la victoire de l'armée grecque sur les Perses en 490 avant JC.

Quand les compétitions se terminent, le 15 avril, Pierre de Coubertin a atteint son premier objectif: prouver que l'olympisme peut revivre. Il devra lutter encore pendant plus de dix ans pour assurer la pérennité de sa création.

Source: sport24.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Komenan Narcisse - dans INVITES
commenter cet article

commentaires