Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 14:16

P1050411.JPGLa population africaine est très jeune.  Cette population jeune peut être une source ou un potentiel de croissance et d’un développement social quand elle est utilisée de manière productive et efficace. Cependant, elle peut-être aussi une source dévastatrice et de tension social sinon.  Dans de nombreux pays, le degré de participation de jeunes pour le développement de leur pays dépend de certaines circonstances parmi lesquelles l’opportunité d’obtenir un emploi représente une condition fondamentale.

Tous les pays d’Afrique, quel que soit leur stade de développement socioéconomique, sont confrontés au défi de l’emploi des jeunes, même si la nature et l’ampleur du problème varient d’un contexte à un autre.

En Afrique, environ 200 millions de personnes  sont aujourd’hui considérés officiellement comme des jeunes (c’est-à-dire qu’ils sont âgés de 15 à 24 ans)  qui représente plus de 20 % de la population, chiffre appelé encore à grossir rapidement puisque 42 % de la population actuelle est âgée de moins de 15 ans. Selon l'Organisation internationale du travail (Oit), en Afrique, en 2006, trois chômeurs sur cinq sont des jeunes. 72 % parmi eux ont en moyenne, moins de 2 dollars par jour pour vivre. Environ 70 % de ces jeunes sont concentrés dans les zones rurales.

 

Le problème du « chômage » des jeunes n’est pas propre à l’Afrique. Cependant les facteurs conduisant à ce phénomène diffèrent d’un continent à l’autre. En Europe et en Amérique du Nord par exemple l’augmentation de l’intensité du capital de la production, la régulation du marché du travail, le salaire minimum, etc. sont des facteurs importants dans l’explication du non emploi des jeunes. En Afrique, ces facteurs ne sont pas significatifs. Ici, les causes fondamentales sont :

Le manque d’opportunité d’emploi dû à un sous développement des économies, la diminution des perspectives d’emploi pour les jeunes à cause du taux élevé de chômage ou de sous-emploi;

Un fort taux de croissance de la population ;

Un faible taux de croissance économique ;

Un secteur formel faible ;

Une faible proportion de population alphabétisée ;

Le contexte socio-économique ; Les situations de post-conflit (hommes inactifs récemment démobilisés, jeunes gens déplacés)

Une mauvaise qualité du système éducatif.

Tenter d’aborder le problème de l’emploi des jeunes doit nécessairement examiner comment ces facteurs sont impliqués dans ce phénomène.

L’énergie, les compétences et les aspirations des jeunes sont des atouts précieux, qu’aucun pays ne peut s’offrir le luxe de gaspiller. Aider les jeunes à réaliser tout leur potentiel en leur ouvrant l’accès à l’emploi est une condition préalable à l’éradication de la pauvreté, au développement durable et à une paix pérenne. Compte tenu des immenses difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes à la recherche d’un travail, l’emploi des jeunes prend une place de plus en plus importante dans les programmes de développement, après avoir été largement négligé dans les stratégies nationales de développement dans le passé.

Vous pouvez suivre l’interview accordées à la Radio Onucifm sur le cas particulier de la Côte d’Ivoire  en cliquant sur le lien :

http://www.onuci.org/onucifm/spip.php?article1146

Partager cet article

Repost 0
Published by Komenan Narcisse - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires

fanorise 06/03/2010 15:57


C'est exact que le chômage des jeunes les fait souffrir et devenir énervés après la vie . Il faut qu'ils aient de l'espoir , beaucoup d'espoir si on veut que la société reste calme . C'est sûrement
ce qui déclenche les émeutes dans tout pays quel qu'il soit et le tien bien entendu . J'espère que ton pays va vers la paix et le renouveau du travail , de l'amitié etc .
Bon courage et on est avec toi et les tiens !
AUJOURD'HUI, JE GARDE UNE PETITE FRANçAISE ET UN PETIT IVOIRIEN QUI, TOUS DEUX, SONT DE VRAIS TORNADES QUAND ILS JOUENT . Maintenant les 2 tornades sont en pleine sieste et je peux écrire . La
demoiselle a 5 ans et demi et le jeune homme a 3 ans et demi . Après s'être regardé pour apprendre à se connaître, ils ont joué ensemble et ont rigolé . Ils ont joué entr'autre à " je cours et tu
me suis mais je te dis " tu me suis pas " " . Un jeu dont les règles sont très simples comme tu vois ! Heureusement que le couloir mesure 7 m de long sinon ils auraient eu du mal à y jouer . J'ai
invité ensuite le petiot à manger avec la demoiselle . Monsieur a mis les lunettes de soleil de la demoiselle car il est vrai que c'est plus facile pour manger !!!!
J'ai bien ri avec ses 2 petits oiseaux toute la matinée . Le papa et la maman de la demoiselle travaillent , alors j'ai décidé de lui amener un compagnon de jeu . Une tornade + une tornade =
une chambre avec des jouets en pagaille ! Mais qu'est-ce que tu veux , quand on a de superbes lunettes de soleil dans un appartement , on ne peut qu'être bien !
Allez courage pour ton après -midi !
La grande Fanorise ....


fanorise 06/03/2010 15:39


BONJOUR ECRIVAIN !
Comment vas-tu ? j'ai trouvé ce dont je te parlais la dernière fois :


extrait : " Les enfants séropositifs et les orphelins du sida sont particulièrement vulnérables et ont besoin d’être pris en charge, de façon médicale bien sûr, mais aussi sur un plan
psycho-social. Rose Dossou, directrice de l’ONG Chigata à Abidjan, en Côte d’Ivoire, l’a bien compris. Elle leur offre depuis 2001 un havre de sérénité, d’écoute et de tendresse. "
Est-ce que cette ONG existe toujours ?
UN GRAND BONJOUR DE LA PART DE LA CHARENTE-MARITIME !
La sirène

c'est dans le quartier youpagon qu'elle se trouve .



Komenan Narcisse 06/03/2010 15:43


Bonjour La covalescente, je sens que tu vas mieux aujourd'hui ca me fait plaisir. le nom me dit quelque chose mais je vais me renseigner plus plus d'informations.  Madame la CHARENTE-MARITIME.
HIHIHIH